Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

caramelizedtomatoesgnocchi05La tradition de manger des gnocchis le 29 de chaque mois naît d’une légende du VIII siècle.

Pantaléon, un jeune médecin de Nicosia (Asie Mineure), converti au christianisme, commença un pèlerinage dans le nord de l’Italie. Il y pratiqua des guérisons miraculeuses . Pendant son voyage il demanda du pain aux paysans.  Et ceux-ci l’invitèrent à partager leur table. Reconnaissant, il leur annonça une année excellente en pêche et récoltes. La prophétie s’accomplissa ainsi que beaucoup d’autres miracles.

Saint Pantaléon fut consacré -à côté de Saint Marc- patron de Venise. Cet épisode eut lieu un 29, pour cette raison on l’évoque avec un repas simple comme les gnocchis. Le rituel qui l’accompagne de mettre de l’argent sous l’assiette symbolise le désir de nouveaux dons.

Une autre chronique argentine attribue la tradition aux immigrants italiens qui, le 29 Juin -Fête de Saint Pierre et Saint Paul – se réunissaient à manger des gnocchis.

En 1690 dans un petit village du Piamonte (Italie) pour faire face à la perte de la récolte du blé, les paysans commencèrent à manger des pommes de terre,  jusqu’à alors destinées à nourrir les animaux. Ils préparaient les gnocchis qui épargnèrent  la population de la mort causée par la famine.  Depuis lors,  les habitants du village commencèrent à se réunir tous les 29 (Jour du Saint Patron) pour remercier la récolte de pommes de terre et mettaient sous l’assiette de chaque convive les pièces dont ils disposaient qui étaient distribuées à la fin du repas .

Read Full Post »

feria-internacional-del-libro1

La 35ème Foire Internationale du Livre de Buenos Aires aura lieu du  23 avril au 11 mai dans  « La Rural » à Palermo.

Considéré l’un des plus importants événements culturels et éditoriaux de l’Amérique Latine, La Foire Internationale du Livre de Buenos Aires est la plus grande du monde hispanophone.

Ce sera un lieu de rencontre avec les écrivains, les maisons d’édition, les libraires, les distributeurs, les enseignants, les bibliothécaires, les scientifiques et plus d’1.200.000 lecteurs de partout dans le monde.

Dans le programme : des conférences, la participation d’écrivains et de spécialistes de l’étranger, la Rencontre International, la Rencontre de Narrateurs,  le Marathon de Lecture, des Narrations pour adultes et des activités pour les jeunes et les enfants.

Dates et horaires d’ouverture :

Du dimanche au jeudi , de 14.00 à 22.00 hs.
Vendredi et samedi, de 14.00 à 23.00 hs.
Jeudi 30 avril, de 14.00 à 23.00 hs.

Prix de l’entrée :

Du lundi au jeudi: $10,00

Vendredi, samedi, dimanche et 1er.mai : $13,00

Read Full Post »

p41900961L’année passée (Juin-juillet 2008) la Galérie Ra del Rey a organisé pour la première fois en Espagne une exposition de l’oeuvre de l’artiste argentine Marcela Corti (Buenos Aires, 1965).

Veuillez lire ci-dessous la critique faite par le magazine spécialisé “El Punto de las Artes”.

“ Marcela Corti choisit toujours des motifs connus. Dans ses vues de villages, de maisons à côté de ruisseaux ou de lointains hameaux, on découvre un regard sincère et profondément réaliste. Mais la magie de la peinture devient le lexique utilisé. Comme un peintre pré-cubiste, elle décide d’inverser les perspectives, de les combiner à vol d’ oiseau, de géométriser les volumes et les contours de ses motifs picturaux..

Cette dernière particularité est clairement appréciable dans ses natures mortes où l’approximation à l’oeuvre de Cézanne est immanente. Les fruits, les pastèques ou les pommes, les verres de vin et les couteaux, les morceaux de fromage…. Tout ceci nous découvre un monde proche, connu et saisisable au premier abord. Cependant, loin d’être une peinture “rapide” à regarder, Corti nous demande du temps. Le temps de découvrir la direction des touches, toujours longues, les ombres colorées, les contours géométriques des fruits qui nous ramènent à l’axiome de l’artiste d’Aix- en -Provence selon lequel la nature peut être réduite au cône, au cylindre et au rectangle.

Pour ne pas échapper de l’essentiel, Corti choisit une palette qui fuit le chromatisme éclatant. Des tons terre, des verts profonds, des rouges tempérés de marron…. Même dans ses compositions avec des personnages, comme “Le piano dans le bar”, prédominent le contrôle et l’ attention sur une esthétique définitoire de son travail”.

Ce peintre à grand talent accueille les intéressés dans son atelier de Palermo pour partager une conversation et pourquoi pas, un café….

www.elpuntodelasartes.es

www.marcelacorti.com.ar

Read Full Post »

Parlons Tango…

tango2C’est impossible de déterminer la date de naisssance du Tango faute de documentation écrite. Cependant la plupart d’études  fixent les débuts de la musique et la danse vers 1880 et dans la ville de Buenos Aires.

Le Tango est né sur les rives du Riachuelo, dans les  » boliches » et les « conventillos » des quartiers sud de Buenos Aires. La classe sociale où il s’est développé était celle des créoles- immigrants,  composée de marins, artisans, ouvriers, etc. C’étaient  des hommes seuls à la recherche de nouvelles oportunités, qui généralement avaient abandonné leur famille dans leur pays d’origine et  fréquentaient les bourdels et les maisons de danse pour se distraire.

La Danse

L’une des caractéristiques qui définit le mieux le Tango est sa chorégraphie dont la beauté visuelle illustre l’esprit de la musique.

Le couple de danseurs fait un pas dans chaque mesure comme s’il marchait. Le « firulete » fait allusion à l’ensemble de pas qui montre la capacité du couple à orner la danse et séduire. C’est le détail qui transforme le Tango en un spectacle qui attire l’attention.

C’est important de différencier la danse chorégraphique de celle qui est improvisée.  Dans le premier cas, le talent des danseurs est mis à la disposition d’un spectacle, tandis que dans l’autre cas, il n’y a pas de répétitions préalables et c’est l’improvisation qui devient protagoniste.

Dans le Tango, la femme séduit et l’homme conduit.  L’homme guide la femme par son étreinte et celle-ci ferme les yeux et se laisse guider.

Moi, qui suis danseuse de Tango et fréquente les « Milongas », je vous conseille d’aller voir un spectacle mais aussi, d’aller à une Milonga et apprécier la danse et les codes des  « milongueros » de Buenos Aires.  C’est tout un univers différent à découvrir…

Read Full Post »

bocaLe « CLUB ATLETICO BOCA JUNIORS » fut crée le 3 avril 1905 par un groupe de jeunes habitants du quartier de LA BOCA .

Le nom à donner au club fut un problème à résoudre par ces jeunes immigrants italiens qui finalement se décidèrent pour celui du quartier, auquel ils ajoutèrent JUNIORS pour lui donner une connotation anglaise et plus de prestige.

Les chroniques évoquent que le premier maillot de BOCA fut rose mais n’étant pas du goût des supporters il fut vite changé.

Quelles couleurs choisir ? Etant les opinions partagées, ils décidèrent adopter celles du drapeau du premier bateau qui arriverait au port. Tous y allèrent l’attendre et ce fut  un d’origine suédoise.  Décidé : fond bleu traversé par une bande jaune. En 1910 fut adopté le desing du maillot actuel (bleu avec une bande horizontale jaune).

Comme l’affirment avec fierté ses « hinchas », Boca Juniors est soutenu par 50+1 % des supporters argentins, ce qui en fait le club le plus populaire du pays.

« La Bombonera » (tel est le surnom du stade de Boca Juniors) représente l’une des grandes fiertés des supporters xeneizes. Dressée au cœur du quartier, elle possède une réputation qui en dit long : quand le stade est plein, il paraît que le terrain vibre.

BOCA est une passion….. C’est pour cela que beaucoup d’agences de voyages incluent dans leurs tours dans Buenos Aires la possibilité d’assister à un match et regarder l’équipe jouer. Le « clásico » Boca Juniors – River Plate est le plus démandé.  C’est un moment unique pour être témoin de cette grande fête où  50.000 spectateurs chantent et dansent pendant  90 minutes.

Site officiel: www.bocajuniors.com.ar

Read Full Post »

Avec l’apparition de la « dengue », les touristes qui pensent visiter le Nord argentin se préoccupent et demandent de l’information. Même si la province la plus compliquée est Chaco (selon les agences de voyages consultées elle ne représente pas une destination très demandée) , d’autres destinations comme Salta et Jujuy pourraient se voir diminuer la quantité de visiteurs.

« Il y a eu beaucoup de consultations de voyayeurs surtout de la Capitale. On leur recommende d’emporter des lotions anti-moustique mais on leur dit aussi que les principaux foyers de la maladie ne se trouvent pas dans la capitale provinciale ni dans les principaux centres touristiques où le climat est sec », a rappelé José Luis Arandía, de l’Agence Tastil Viajes dans la province de Salta.

C’est la même opinion de son collègue Teresa Molinas, de l’Agence Tea. « Les gens ont peur mais il faut leur expliquer que les zones à risque sont celles du  nord de la province, à côté de la Bolivie, et pas dans les centres touristiques comme les « Valles Calchaquíes » , par exemple ». Il faut donner de l’information pourqu’il n y ait pas d’annulations ».

La fièvre dengue est une maladie virale transmise par des moustiques qui piquent de jour comme de nuit avec une activité maximale à l’aube et quelques heures avant le coucher du soleil. Elle se manifeste par une fièvre élevée, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires et une éruption cutanée (rash). Elle est généralement bénigne et guérit spontanément après 10 jours. Rarement elle peut être plus grave et entraîner des saignements (dengue hémorragique). Elle sévit également dans les villes où les moustiques se reproduisent dans les collections d’eau près des habitations. La période de transmission principale est la saison des pluies.

Conséquence(s) pour le voyageur: Protégez-vous des moustiques, même la journée et dans les villes (vêtements blancs à manches longues, application de lotion anti-moustique). Si vous présentez des symptômes, soignez la fièvre si possible par du paracétamol (Panadol®, Dafalgan®). Evitez l’aspirine et consultez un médecin.

Read Full Post »

alfonsin3Plus de 80.000 personnes ont assisté aux funerailles de l’ancien Président des Argentins.  Cet adieu émouvant et en foule a été comparé à celui d’il y a 35 ans lors du décès du Président Perón.

Avocat de profession, Raúl Ricardo Alfonsin a présidé l’Argentine de 1983 à 1989 au sein de l’Union Civique Radicale, mettant fin à plus de sept ans de dictature militaire marquée par la disparition de 13.000 personnes.  Il a remporté les élections organisées après la défaite contre la Grande-Bretagne lors de la guerre des Malouines, en 1982.  Son mandat a été marqué par deux grands événements, la traduction devant la justice des responsables de la dictature et la crise économique.

Il a consacré toute son énergie, toute sa générosité, toute sa volonté à la transformation de l’Argentine, dans le but de construir un Etat démocratique moderne respectant les Droits de l’Homme.

Ce que les Argentins avons vécu hier a été un cours d’Histoire….

Read Full Post »