Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2009

1382012

Le Tren de la Costa, situé dans la province de Buenos Aires est un train touristique inauguré en 1995  qui parcourt 15,5 kilomètres en traversant d’élégants quartiers résidentiels parallèlement au Río de la Plata entre les gares Maipú, dans la localité d’Olivos (à Vicente López) et de Delta, à Tigre. Dans son trajet de onze stations ou gares, le train traverse les quartiers de Vicente López, San Isidro, San Fernando et Tigre.

Il possède l’infrastructure ferroviaire la plus moderne d’Argentine et plusieurs de ses gares ont été converties en « promenades d’achats », comprenant des locaux commerciaux, des cinémas, des restaurants et d’autres installations. Depuis le terminus, Delta, on accède facilement au Parque de la Costa qui, d’après ses propriétaires, serait le parc de divertissement le plus grand d’Amérique Latine..

La ligne comporte  les gares de Maipú, Borges, Libertador, Anchorena, Barrancas (auparavant Las Barrancas), San Isidro R, Punta Chica, Marina Nueva, San Fernando, Canal (auparavant Canal San Fernando) et Delta.

www. fr.wikipedia.org

Publicités

Read Full Post »

trenLe chemin de fer austral (Ferrocarril Austral Fueguino FCAF) arrive à la Station du Bout du Monde (Estación del Fin del Mundo). Elle est située à 8 km à l’ouest de la ville d’Ushuaia, établie dans une vallée entre le Mont Susana et la chaîne Le Martial, sur la rive du Fleuve Pipo.

Le  » Train du Bout du Monde  » attire pour son élégance, style et contexte historique. Il était utilisé par les prisonniers d’Ushuaia transportés jusqu’aux champs de travaux forcés. Cet établissement pénitencier est étroitement lié à la construction du chemin de fer. Le train est propulsé par une locomotive à vapeur sur des rails étroits et possède des wagons décorés de manière élégante.

La visite du  » Train du Bout du Monde  » vous fera découvrir une partie de l’histoire de la Terre de Feu, Ushuaia et de sa prison.

Ce voyage unique vous conduira à travers des paysages impressionnants formés par les glaciers, fleuves, lacs, cascades et forêts vierges de la Cordillère des Andes. Le trajet dure un peu plus de 2 heures.

Vous partez de la Station Centrale, où vous observerez une réplique du  » petit train des prisonniers « . Vous parcourrez les sentiers utilisés, il y des décennies de cela, par les prisonniers pour transporter le bois à la communauté. Vous traverserez des bois centenaires, fleuves et vallées de grande beauté. Vous pourrez descendre à la cascade de La Macarena et vous diriger vers un campement indigène (campement typique d’une des 4 communautés aborigènes ayant habité autrefois la Terre de Feu) ou monter jusqu’à l’origine de la cascade dans la chaîne de montagne Le Martial.

En longeant le fleuve serpenté Río Pipo, le train traverse des secteurs révélant des traces laissées par les prisonniers dans leur routine quotidienne. Ils coupaient des arbres pendant presque un demi-siècle de travail continu.

http://www.enjoy-patagonia.org

Read Full Post »

Les mamans sont fêtées partout dans le monde à des dates différentes, et tout particulièrement au printemps. Les traditions diffèrent parfois selon les pays, mais certains rites sont universels, comme celui d’offrir un bouquet de fleurs à sa maman, et, pour les plus jeunes, de lui préparer à l’école un cadeau « fait-main » et de composer en son honneur un joli poème.

La fête des mères fut instituée véritablement en 1950, mais ses débuts sont plus anciens puisque dès le XIXème siècle on commença à organiser une journée des mères destinée à valoriser la maternité afin d’encourager la natalité. De nos jours, la fête des mères a perdu cet aspect nataliste, et est devenue un moment privilégié entre les mamans et leurs enfants.

Dans de nombreux pays les mamans sont fêtées le deuxième dimanche de mai. L’origine et la date de cette journée en l’honneur des mamans viennent des États-Unis où une jeune américaine, Anna Jarvis, ayant perdu sa mère le deuxième dimanche du mois de mai 1906, obtint du clergé de son État, la Virginie, qu’il célèbre une messe en l’honneur des mères chaque année à cette date symbolique. Cette coutume s’étendit ensuite à d’autres pays.

En Argentine, cette fête est célébrée le troisième dimanche d’octobre.  Ici, l’habitude est de partager un repas en famille et d’offrir un cadeau aux mamans. Les cinq qualités que les Argentins valorent le plus chez leur mère sont : l’amour et le dévouement, l’éducation, les valeurs, le modèle de travail et l’étique.

Bonne fête mamans !!

Read Full Post »

carabela1Le vendredi 12 octobre 1492, après deux longs mois de mer, Christophe Colomb pose le pied sur une île des Bahamas. Le navigateur génois croit de bonne foi avoir atteint l’Asie des épices et pour cette raison appelle«Indiens» (habitants de l’Inde) les premiers indigènes de rencontre.

Cet événement changea la conception que l’on avait de la planête et entraîna l’union de deux mondes qui ne se connaissaient pas. La rencontre fut enrichissante pour les deux :  l’Amérique reçut un grand héritage culturel, politique et réligieux et l’Europe connut de nouveaux produits et ouvra ses portes à un échange vaste et profitable.

Ce n’est que bien plus tard, en 1958, afin de commémorer cette rencontre, que la date du 12 octobre va devenir la Fête de l’Hispanité ou Fête de la Race.

En 1981, l’Espagne a officialisé la date du 12 octobre comme fête nationale de l’Espagne et Jour de l’Hispanité.

La date marque la naissance d’une nouvelle identité produite de la rencontre et la fusion des peuples originaires du continent américain et des colonisateurs espagnols.

Le Jour de la Race a été établi en Argentine en 1917 par décret du président Hipólito Yrigoyen, pour réaffirmer l’identité hispano-américaine. Par la suite la date a été institué comme fête nationale dans plusieurs pays d’Amérique Latine.

Read Full Post »

sosa250Mercedes Sosa, notre chère “Negra”,  s’est éteinte aujourd’hui dans un hôpital de Buenos Aires. Elle avait 74 ans.

Figure de proue de la chanson populaire et folklorique en Amérique latine, Mercedes Sosa était affectueusement surnommée «La Negra» par ses fans.

La «Voix de l’Amérique latine», qui avait enregistré plus de 70 albums, avait été nominée le mois dernier pour trois Grammy Awards latino, pour son dernier album, Cantora 1, sur lequel elle interprète des grands classiques de la région avec des stars Shakira, Fito Paez, Gustavo Cerati, Julieta Venegas, Joan Manuel Serrat, Joaquin Sabina, Lila Downs ou Calle 13.

Née dans la province de Tucuman, Mercedes Sosa avait commencé sa carrière très jeune, subissant la censure en Argentine de la part des gouvernements militaires en raison de son soutien aux mouvements de gauche.

En 1979, en pleine dictature, elle était arrêtée sur scène en plein concert à La Plata, son public étant également interpellé. Elle partait quelques jours plus tard pour l’exil, entre Paris et Madrid, avant de regagner l’Argentine en 1982, pendant les dernières heures de la junte militaire. Les années de la répression menée par les militaire auront fait quelque 30 000 victimes, mortes ou disparues, selon les organisations de défense des droits de l’homme.

Parmi les plus grands succès de l’interprète à la voix reconnaissable entre toutes, on trouve Gracias a la vida et Si se calla el cantor.

Read Full Post »