Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2010

Capitale fédérale de l’Argentine, Buenos Aires, ville de près de 11 millions d’habitants est située sur la rive ouest du Rio de la Plata qui sépare l’Argentine de l’Uruguay.

Elle fut fondée en 1536 par Pedro de Mendoza et nommée alors Nuestra Señora Santa Maria del Buen Aire en souvenir des vents cléments qui avaient mené son bateau jusqu’au Rio de la Plata.

Ville Port, Buenos Aires est la plaque tournante du commerce et de l’administration argentins.

Buenos Aires, de part sa population principalement issue de l’immigration européenne du XIXe. siècle  est une ville aux facettes multiples, pleine de charme, alternant parcs et jardins, quartiers aux maisons basses, grattes ciels ….. terrasses de cafés, c’est certainement la ville à l’aspect le plus  » européen  » du continent sud-américain. L’on raconte que les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens des Incas, les Guatémaltèques des Mayas, et les Argentins… des bateaux.

Capitale du Tango, des  » asados » ou grillades de boeuf argentin, Buenos Aires est également une ville ou la vie nocturne est intense avec une profusion de spectacles, restaurants, dancings où se retrouvent les porteños ( habitants de Buenos Aires;  » ceux du port ») .

Outre les nombreux musées, Buenos Aires ne manque pas d’attractions pour les touristes. On peut assister à des parties de polo, se promener dans les parcs de Palermo, prendre un café dans le célèbre Café Tortoni, visiter les quartiers typiques de la capitale tels que le Barrio San Telmo et celui de La Boca avec son fameux Caminito, assister à une représentation dans le magnifique Theâtre Colon, ou apprendre le tango dans un des  nombreux centre de danse de la ville.

La Calle Florida est une grande rue piétonne où se concentrent de nombreuses galeries et boutiques. C’est là que les touristes pourront faire leurs achats d’artisanat typique argentin, vêtements en cuir, objets en argent.

Buenos Aires possède une grande quantité de restaurants et de parrillas où les amateurs pourront y déguster la meilleure viande du monde.

Ne pas oublier une passion qui enflamme également les foules en Argentine et particulièrement à Buenos Aires, le foot-ball avec notamment le club de Boca Juniors et son stade de la Bombonera.

En savoir plus :  post Mi Buenos Aires querida ( 31 juillet 2009 )

Read Full Post »

Associé à l’apéritif, aux fêtes de mariage ou d’anniversaire ou tout simplement aux repas sur le pouce des Argentins, le “sandwich de miga” est devenu un des mythes de mon pays.

Il est né en Angleterre au XVIIIe siècle, puis modifié en Argentine par les immigrants espagnols  pour devenir finalement tout à fait argentin. Il est tellement incorporé à nos goûts alimentaires que c’est l’un des produits qui manque le plus aux Argentins résidant à l’étranger.

Simple, triple, végétarien ou diet, en pain blanc, pain noir ou  pain complet, il est toujours reinventé au fil des changements d’habitudes alimentaires.

Imaginez l’intérieur d’un pain surprise, mais en sandwich, deux fines tranches de pain de mie tout frais avec jambon cuit-fromage, jambon cru-fromage, tomates-thon, jambon-tomate, roquefort-céléri-noix, jambon-oeufs durs, jambon-olives, jambon-ananas, jambon-coeur de palmier, poulet-laitue, etc, etc.

Huuuuuuummmmmmmmm, c’est bon !!!

Read Full Post »

L’Oscar du Meilleur film en langue étrangère a été attribué dimanche soir au film argentin « El secreto de sus ojos », de Juan José Campanella, un polar qui revient sur la soif de justice ressentie par de nombreux Argentins, plus d’un quart de siècle après la fin de la dictature.

C’est la deuxième fois qu’un film argentin remporte la statuette convoitée, après « L’histoire officielle » de Luis Puenzo en 1986, qui lui aussi se penchait sur la période trouble des années 1970 en Argentine, tout en illustrant les difficultés éprouvées par les victimes pour briser l’impunité dont jouissent leurs bourreaux.

Félicitations !!!

www.elsecretodesusojos.com

Read Full Post »