Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 11 avril 2010

La République Argentine est située dans l’hémisphère sud et occidental du continent américain.  C’est le second pays en extension de l’Amérique du Sud et le huitième du monde. Il possède une superficie continentale de 2.791.810 de Km2.

La superficie totale avec le secteur antarctique et les Iles de l’Atlantique Sud est de 3.761.274 de Km2.

L’Argentine est longue de 3 800 kilomètres du nord au sud et de 1 400 kilomètres de l’est à l’ouest.
Elle est divisée en  23 provinces et  une Cité Autonome érigée en district fédéral (Ciudad Autónoma de Buenos Aires),  siège du gouvernement national :

. Buenos Aires ,  Catamarca,  Chaco., Chubut, Ciudad Autónoma de Buenos Aires, Córdoba, Corrientes,  Entre Ríos,  Formosa,  Jujuy,  La Pampa,  La Rioja, Mendoza, Misiones, Neuquén, Río Negro, Salta,  San Juan, San Luis, Santa Cruz, Santa Fe,  Santiago del Estero, Tierra del Fuego e Islas del Atlántico Sur, Tucumán.

Système Politique : Républicain Représentatif et Fédéral
Population estimée : 40.000.000 d’habitants
Langue : Espagnol. Autres langues : Quechua, Guarani et Araucano.

Les principaux types de climat de l’Argentine sont quatre : chaud, tempéré, stérile et froid. L’extension du territoire et les accidents du relief déterminent l’existence de variétés dans chacun des types cités.

L’Argentine : Creuset de Races

Les premiers habitants de l’actuel territoire argentin ont été des indigènes ceux qui, réunis en diverses tribus, ont développé leurs cultures respectives en degré divers.
Au  XVIe siècle se produit l’arrivée des conquérants espagnols apportant leurs coutumes et valeurs propres et en produisant une rencontre culturelle perdurable , non exempte de douleur dans beaucoup de cas et de coopération dans d’autres. Du point de vue démographique, cette rencontre a donné lieu au métissage blancs et Indiens,  auquel on ajouterait en degré plus petit, l’apport d’habitants noirs apportés depuis l’Afrique ou depuis le Brésil en qualité d’esclaves, particulièrement dans la zone del Río de la Plata. Métis, mulâtres et “zambos” doivent ainsi consigner la conformation de la population créole.
Dans la seconde moitié du XIXe siècle et la première du XXe, s’est produit l’arrivée d’un important apport migratoire d’origine principalement européenne, qui constitue un autre pilier fondamental au moment de définir l’essence de l’ “argentinidad” comme produit d’un véritable « creuset de races ».

La cuisine argentine est le résultat d’une savoureuse synthèse, résultat de l’apport des plats européennes appartenant aux différents courants migratoires, assaisonnés et combinés avec des aliments propres du sol indigène.
Font partie de la gastronomie créole le “asado con cuero”( le rôti avec cuir), le locro, la carbonada, la humita, el tamal,  las empanadas, el chipá, la mazamorra, el dulce de leche, el arrope, la yema quemada, el quesillo de cabra  et une ravissante variété de sucreries régionales. L’infusion caractéristique est le maté – partagé avec ses voisins latino-americains du Sud – de préférence le « cimarron » (amer), et ses variantes : sucré, cuit, au lait et “tereré” (froid) . Les boissons traditionnelles sont le vino patero, la aloja y la chicha  (ces dernières dans les provinces du Nord-ouest).

Read Full Post »