Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2012

La Península Mitre est la pointe extrême sud-est de l’Île de la Terre de Feu qui termine par le Cap San Diego. La partie sud repose sur le Canal Beagle et celle du nord sur l’Océan Atlantique.  C’est un vrai trésor naturel déclaré “Zone de circulation restreinte” pour sensibiliser à l’importance de sa préservation.

C’est l’un des endroits des plus vierges de la Terre de Feu et visité par très peu d’aventuriers avec le désir de découvrir les mythes et légendes de ce bout d’Amérique… la “Fin du Monde”…

Région fascinante, aux couleurs et à l’atmosphère indescriptibles, tout y semble loin, énigmatique et irréel à la fois.

Toute cette zone est en réalité une immense tourbière, dangereuse et traître. Il faut traverser plusieurs rivières profondes en profitant de la marée basse. Cette dernière ouvre momentanément d’immenses plages plus faciles à pratiquer qu’en haut de certaines falaises “mangées” par la tourbe.

La mer descend très loin du fait de la faible pente de sable volcanique, elle rejette parfois des témoins du temps passé: canons de galions espagnols du XVIIe, rames, figures de proue et d’autres objets qui terminent au musée d’Ushuaia.

La faune est très présente également: guanacos, loups de mer, manchots de Magellan, cormorans, renards de Terre de Feu, condor et outardes ne manquent pas à l’appel.

Anciennement la région a été habitée par des aborigènes : les Haush et les Onas ou Shelknam, véritables propriétaires de ces territoires désolés et hostiles..

De nombreux gisements archéologiques continuent d’être étudiés par des scientifiques de tout le monde (biologistes, archéologues, anthropologues, géologues et historiens).

Pour arriver à la Péninsule Mitre la meilleure option est à cheval, mais le trajet peut se faire à pied si votre état physique le vous permet. En tous les cas il est conseillé d’engager les services d’un guide et de porter des provisions.

La meilleure époque de l’année pour visiter la Péninsule Mitre est de novembre à mars.

Photo: Javier Ortiz Aramburu <ortizfotos@live.com>

Publicités

Read Full Post »