Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘25 mai 1810’

Perdus pendant des années, ils ont fait leur réapparition au moment opportun. Hier, pour l’ouverture de la Fête du Bicentenaire, on a exhibé pour la première fois l’Acte de convocation au Conseil Municipal Ouvert (Cabildo Abierto) du 25 Mai 1810 ainsi que les pétitoires populaires exigeant la formation d’une nouvelle Assemblée de Gouvernement.

Les documents font partie de l’exposition Huellas de la Revolución (Traces de la Révolution),  qui depuis aujourd’hui peut être visitée dans le Museo Histórico Nacional.   Dans chaque feuille, apparaissent des signatures de personnages célèbres de l’Histoire Argentine : Cornelio Saavedra, Domingo French et Juan Jose Castelli parmi d’autres.

Le document le plus important est sans doute le pétitoire populaire exigeant la formation d’une nouvelle Assemblée de Gouvernement  avec la signature de  409 voisins de Buenos Aires et présenté au “Cabildo” (Conseil Municipal) – par alors l’organe politique maximal-  Dans la place, une multitude soutenait ce  pétitoire. C’est par la pression de ces voisins que le Conseil Municipal a fini par accepter les conditions et  la Première Assemblée s’est formée.

Parmi les objets exhibés au public il y a  la boîte à cigares de Mariano Moreno, secrétaire – avec Juan Jose Paso– de cette Première Assemblée,  une des 450 invitations envoyées à ceux qui ont intégré le Conseil Municipal Ouvert et les documents exigeant l’abdication du Vice-roi Cisneros.

L’exposition  inclut aussi le drapeau de “ Macha”. Il s’agit du drapeau le plus ancien qui aurait appartenu à “el Ejército Auxiliar del Alto Perú” commandé par  Manuel Belgrano.

Read Full Post »

La Révolution de Mai comprend une suite d’événements qui eurent lieu en 1810 dans la ville de Buenos Aires , à ce moment-là capitale de la Vice-royauté del Río de la Plata , dépendance coloniale d’Espagne.

En 1808, les troupes de Napoléon 1er occupent l’Espagne et la dynastie légitime des Bourbons est renversée cependant que se soulève le peuple espagnol.

À Buenos Aires, les élites créoles, qui ont pris conscience de leur capacité militaire en luttant contre les Anglais, organisent méthodiquement leur prise du pouvoir. En l’espace d’une semaine, du 18 au 25 mai 1810, elles chassent le vice-roi d’Espagne, Baltasar Hidalgo de Cisneros, et mettent en place une première ”junte” destinée à gouverner la colonie.

Cet événement est à l’origine de la naissance de l’Etat Argentin, sans proclamation formel25_de_mayo25-de-mayo-thumble d’indépendence. Celle-ci eut lieu six ans plus tard, le 9 juillet 1816.

La Révolution, installa le concept de souveraineté populaire selon lequel le peuple a le droit de désigner ses propres gouvernants en absence des autorités légitimes. Avec le temps, cette idée donnerait lieu à la règle de la majorité selon laquelle la majorité de la population choisit le gouvernement en exercice. Un processus lent, long  et progressif de maturation de ces idées amena à l’adoption du Système Républicain en Argentine.

En souvenir de ces évenements, le 25 Mai est fête nationale en Argentine. En 2010, à 200 ans de la Révolution de Mai, auront lieu les célébrations du Bicentenaire de la République Argentine.

Read Full Post »