Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘mate’

A l’époque coloniale beaucoup de familles modestes avaient une entreprise familière dont les revenus servaient à couvrir leurs besoins basiques.  Il y en avaient qui confectionnaient des cigares, des tissus et des repas typiques qu’elles vendaient dans les rues de la ville.

Très tôt le matin on entendait les vendeurs ambulants offrant leurs produits : des bougies, des balais, de l’eau, du lait, des empanadas, etc. Après le long  parcour des rues de Buenos Aires, ils s’installaient sous les arcades de la “Plaza Mayor”.

Les pastelitos étaient sur la longue liste de préparations faites à la maison vendues dans les rues et spécialement élaborées pour les fêtes nationales.

Aujourd’hui, les pastelitos font partie du folklore national des Argentins, sont un des accompagnements parfaits du maté et  sont toujours présents dans les célébrations des fêtes nationales.  Bien que le pastelito traditionnel soit fourré de confiture de coing (dulce de membrillo) il y en a aussi à la confiture de patate douce (dulce de batata).

Recette

Ingrédients:

Pour la pâte feuilletée:

. 500 g de farine

. 150 g de beurre

. 150 g de beurre pour le beurrage

. 1 tasse d’eau

. 1 pincée de sel

. 500 g de confiture de coing

. de l’huile à frire

. 400 g de sucre.

Mélangez la farine avec le sel et la disposer en couronne. Mettez au centre le beurre (150 g) coupé en dés et commencez a former la pâte en y ajoutant de l’eau doucement. Laissez reposer 20 minutes.

Etalez la pâte à 1 cm d’épaisseur. Posez dessus 50 g de beurre ramolli et pliez en trois. Etalez la pâte une deuxième fois et répétez l’opération avec 50 g de beurre, pliez en trois. Laissez reposer au frigo pendant 30 minutes.

Etalez la pâte froide à 3 mm d’épaisseur et détaillez des carrés de 8 cm . Deux carrés de pâte seront nécessaires pour chaque pastelito. Disposez un cube de confiture de coing sur une portion de pâte et couvrez avec une autre faisant attention que les pointes du carré inférieur ne coïncident pas avec celles du carré supérieur pour former ainsi une étoile à 8 pointes.  Avant de couvrir mouillez les bords avec de l’eau pour bien les souder.

Faire frire les pastelitos dans de l’huile et saupoudrez-les de sucre.

C’est croustillant et moelleux… que c’est bon !!!

Read Full Post »

Le bon “cebador” de maté (celui qui le prépare) sait quelles sont les règles à suivre pour obtenir un maté parfait. Pour celui qui ne les connaît pas, voilà cette liste de ce qu’il ne doit jamais faire s’il veut que les autres “cebadores” le respectent.

1. Ne pas utiliser de sucre ni de l’édulcorant. Ceci est un péché mortel. Le maté est amer, et point. Toute autre variante va à l’encontre de cette boisson qui est robuste et savoureuse telle que la nature nous l’offre.

2. Ne pas remuer la bombilla (la paille). La bombilla ne doit pas être utilisée pour soulever “la yerba”. On ne touche pas à la bombilla.

3. Ne jamais souffler la bombilla. Quand le maté est dur, il y a des gens qui  soufflent la bombilla pour améliorer le transit de la boisson mais il n’y a rien de plus désagréable ni inconsidéré.  Ceci pourrait la remplir de microbes que les autres ne doivent pas absorber.

4. Ne jamais préparer les matés avec de l’eau bouillie. L’eau bouillie risque de brûler la yerba et de la rendre amère.  Un bon “cebador” est toujours attentif à la température de l’eau qui ne doit jamais bouillir.

5. Ne pas couper le maté avec de l’eau froide du robinet. Le chlore de l’eau courante  diminue la saveur du maté. Si l’eau est très chaude il faut la laisser refroidir.

6. Ne jamais offrir un maté froid. Ceci est un signe de dédain. Si l’eau refroidit, le cebador reprend l’opération dès le départ, il réchauffe l’eau, renouvelle la yerba et recommence une nouvelle ronde.

7. Ne jamais reutiliser la yerba. Quand un maté a déjà donné toute la saveur de la plante, la yerba ne sert  plus.  Il faut vider complètement le récipient et le remplir de yerba une fois de plus.

8. Ne pas faire d’ incursions dans des mélanges new age. Qu’est-ce que c’est  cela de combiner le maté avec de la menthe ou  de l’écorce d’orange ou de citron? Le maté a déjà sa saveur vigoureuse. Si vous n’en êtes pas satisfait il suffit de changer de marque de yerba.

9. Ne jamais voler le maté d’un autre. Dans une ronde de “materos” (buveurs de maté) le maté passe par plusieurs mains et aucun n’a le droit de couper le trajet et de voler la place d’un autre. C’est une grande offence qui aux temps de gauchos était résolue avec le “facón” (couteau).

10. Ne laisser pas des mies dans la bombilla. Si  nous savons tous que le maté est une coutume considérée par certains comme peu hygiénique, nous devons veiller au rite pour ne pas le rendre plus dégoûtant. Si on prend du maté avec des biscuits, avant de boire il faut se nettoyer la bouche.

Read Full Post »

Prendre des  matés est une tradition enracinée en Argentine. La cérémonie du maté nous parle de valeurs comme l’amitié, la solidarité et l’union.

C’est le rituel de l’amitié, de la modestie de celui qui prépare le meilleur maté, la certitude d’une ronde dont on connaît le début mais pas la fin. C’est la générosité de l’invitation. C’est l’obligation de dire « merci », au moins une fois par jour, quand on veut transmettre à celui qui l’offre qu’on n’en veut plus et une façon de manifester la reconnaissance pour l’invitation.

C’est l’attitude de l’attente, de la rencontre, c’est le goût d’une discussion franche et loyale sans autre prétention que le partage.

Pour tout ceci, un maté n’est pas seulement un maté, c’est toujours de l’amitié.

Le langage du maté:

Maté amer: Indifférence.

Maté sucré: Amitié

Maté très sucré: Intérêt. (Parle à mes parents pour me demander en mariage)

Maté très chaud: Je meurs d’amour pour toi.

Maté froid: Mépris.

Maté avec de la canelle: Tu occupes toutes mes pensées

Maté au zeste d’orange: Viens me chercher.

Maté avec du café: Je te pardonne.

Maté avec de la mélasse : Ta tristesse me fait de la peine.

Maté avec du lait : Respect.

Maté bouillant: Je te hais.

Maté bouché: Ne reviens plus.

Maté écumeux: Affection vraie.

Et pour accompagner les matés je recommande les traditionnels “bizcochitos” et  “cuernitos de grasa”.

Read Full Post »

mate

Le conseil va à l’encontre de la tradition.  Pour la plupart des Argentins,  prendre du mate est synonyme de partage.  Un rituel qui mélange l’infusion la plus traditionnelle du pays et le bavardage,  l’amitié.  Mais la Grippe A est en train de tout changer.  L’Institut National de Yerba Mate (INYM) – qui groupe les producteurs- a recommandé de le boire “en solo”, chacun avec sa propre “bombilla” et de prendre des précautions d’hygiène, pour éviter la possible transmission de la maladie.

La yerba mate est présente dans le 98 % des foyers argentins qui la consomment sous des  versions différentes : mate classique, mate cuit et “tereré” (mate froid).  Sans négliger les propriétés bénéfiques qu’il apporte,  on conseille de bien chauffer l’eau à utiliser (72ºC),  veiller à la propreté de l’équipe utilisé (mate et bombilla) et de le boire “en solo”.  Prochainement,  le INYM fournira à la population des brochures et des affiches explicatifs avec des conseils de prévention à tenir en compte.

Selon le INYM,  prendre du mate est une habitude qui complète la diète.  Plusieurs études ont conclu qu’en plus d’être source importante d’hydratation,  il est le véhicule d’incorporation de propriétés et de bénéfices pour l’organisme:  il contient des polyphénols qui agissent comme antioxydants, augmentant les défenses du corps et arrêtant le vieillissement célulaire.  Il réduit le mauvais cholestérol,  posède des vitamines,  du potassium,  du magnésium et des xanthines.

Clarin 10 juillet 2009

Read Full Post »

mate-3ºDes chercheurs de l’Institut Pasteur et de la Société Scientifique de Paris ont conclu que le mate contient presque toutes les vitamines nécessaires pour la vie. Et dans le but d’encourager encore plus cette habitude et diffuser les bénéfices qui apporte sa consommation, le “Instituto Nacional de la Yerba Mate” a commencé une campagne pour soutenir cette tradition argentine.
Les opinions coïncident. Le mate est une puissante source de vitamines B, qui contribuent à la libération et l’utilisation de l’organisme de l’énergie contenue dans les aliments. En plus, il contient des vitamines C et A, du Potassium, vital pour le bon fonctionnement du coeur et du Magnésium, participant à l’incorporation des protéines.
C’est un puissant antioxidant qui arrête le vieillissement des cellules, augmente les défenses naturelles de l’organisme, prévient l’accroissement de cellules cancérigènes et diminue le risque de maladies cardiovasculaires.
Finalement, il faut mentionner son effet énergissant (xantinas) qui stimule le Système Nerveux Central. Cette stimulation se traduit en excitation, maîtrisant et régularisant l’effort intellectuel et musculaire.
Diario Clarin.

Read Full Post »