Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pâte de coing’

Ce dessert typiquement argentin consiste à superposer une tranche de fromage Mar del Plata ou fromage frais à une autre de dulce de membrillo (pâte de coing)  ou dulce de batata (pâte de patate douce).

Dans le nord d’Argentine il acquiert des caractéristiques régionales et les ingrédients changent :  le fromage devient de chèvre et la pâte de fruits peut être  de cayote, de “tuna” ou de papaye, c’est-à-dire que le nom porteño « vigilante»  est nettement transformé en  « queso y dulce».

La tradition dit qu’il serait né en 1920, dans un modeste restaurant de Palermo Viejo, quartier porteño habité à cette époque-là par des “compadritos” et “malevos”. Cette “cantina” était très fréquentée par les policiers du commissariat  qui entre ronde et ronde y prenaient leurs repas rapidement. Puisque les caractéristiques de ce plat permettaient de le manger debout et sans couverts, il est devenu un classique parmi eux. Le dessert a été baptisé “vigilante”, nom du langage familier utilisé à cette époque pour désigner les agents de sécurité.

Rapidement popularisé surtout parmi les travailleurs, ce dessert argentin a été ensuite adopté par tous les secteurs, même par les intellectuels les plus illustres.  Dans son livre “Borges a contraluz”, l’écrivain argentine Estela Canto  raconte que le grand auteur argentin, aux goûts culinaires très simples, commandait généralement un menu composé de bifteck, de salade et comme dessert “queso y dulce”.

Read Full Post »