Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pâtisserie argentine’

A l’époque coloniale beaucoup de familles modestes avaient une entreprise familière dont les revenus servaient à couvrir leurs besoins basiques.  Il y en avaient qui confectionnaient des cigares, des tissus et des repas typiques qu’elles vendaient dans les rues de la ville.

Très tôt le matin on entendait les vendeurs ambulants offrant leurs produits : des bougies, des balais, de l’eau, du lait, des empanadas, etc. Après le long  parcour des rues de Buenos Aires, ils s’installaient sous les arcades de la “Plaza Mayor”.

Les pastelitos étaient sur la longue liste de préparations faites à la maison vendues dans les rues et spécialement élaborées pour les fêtes nationales.

Aujourd’hui, les pastelitos font partie du folklore national des Argentins, sont un des accompagnements parfaits du maté et  sont toujours présents dans les célébrations des fêtes nationales.  Bien que le pastelito traditionnel soit fourré de confiture de coing (dulce de membrillo) il y en a aussi à la confiture de patate douce (dulce de batata).

Recette

Ingrédients:

Pour la pâte feuilletée:

. 500 g de farine

. 150 g de beurre

. 150 g de beurre pour le beurrage

. 1 tasse d’eau

. 1 pincée de sel

. 500 g de confiture de coing

. de l’huile à frire

. 400 g de sucre.

Mélangez la farine avec le sel et la disposer en couronne. Mettez au centre le beurre (150 g) coupé en dés et commencez a former la pâte en y ajoutant de l’eau doucement. Laissez reposer 20 minutes.

Etalez la pâte à 1 cm d’épaisseur. Posez dessus 50 g de beurre ramolli et pliez en trois. Etalez la pâte une deuxième fois et répétez l’opération avec 50 g de beurre, pliez en trois. Laissez reposer au frigo pendant 30 minutes.

Etalez la pâte froide à 3 mm d’épaisseur et détaillez des carrés de 8 cm . Deux carrés de pâte seront nécessaires pour chaque pastelito. Disposez un cube de confiture de coing sur une portion de pâte et couvrez avec une autre faisant attention que les pointes du carré inférieur ne coïncident pas avec celles du carré supérieur pour former ainsi une étoile à 8 pointes.  Avant de couvrir mouillez les bords avec de l’eau pour bien les souder.

Faire frire les pastelitos dans de l’huile et saupoudrez-les de sucre.

C’est croustillant et moelleux… que c’est bon !!!

Read Full Post »

facturashn4

J’emporte les facturas ! C’est la typique phrase qu’un Argentin va dire au moment d’être invité prendre des “mates” chez des amis.

Mais, qu’est-ce que c’est les “facturas”.  Avec ce nom on désigne une grande quantité de viennoiseries argentines.  Elles sont habituelles pour accompagner le café au lait ou le mate.  Elles peuvent être garnies de dulce de leche (confiture au lait),  dulce de membrillo (pâte de coing) ou crème pâtissière, et couvertes de sucre, cassonade et même sucre glace. Les plus connue sont les  medialunas (croissants) de grasa o de manteca, les vigilantes, les tortitas negras, les palmeritas, les berlinesas –connues sous le nom de bolas de fraile– les suspiros de monja, les sacramentos, les cañoncitos.

La pâte des facturas est sucrée et moelleuse avec une fine croûte légèrement  caramélisée et croustillante. Elle contient une quantité modérée de beurre, de graisse animale ou de margarine.

Elles sont vendues dans les boulangeries et les pâtisseries. Généralement on les achète par douzaine mais on peut aussi les acheter par unité.

Read Full Post »