Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘religion’

san_cayetano

Le rituel du 7 août se renouvelle. Des milliers de fidèles vont aujourd’hui au sanctuaire de Saint Cayetano, à Liniers, pour vénérer le Patron du pain et du travail.

Ni le froid ni les longues files pour acceder au sanctuaire peuvent diminuer la foi des personnes qui fréquentent la rue Cuzco à Buenos Aires avec le but de demander du travail ou remercier le travail obtenu.

A la fin du XIXe siècle une terrible sécheresse faisait des ravages dans le quartier de Liniers. La légende raconte qu’un paysan pria Saint Cayetano de faire pleuvoir et déposa un épi de blé au pied de son image. Trois jours après, la pluie fut si intense que la ville s’inonda. Ce paysan créa un élément qui aujourd’hui identifie le rituel du Saint dans notre pays : l’épi de blé.

Quarante ans après eut lieu le deuxième miracle. Pendant la crise économique de 1930 un prêtre conseilla aux gens de prier le Saint protecteur et beaucoup d’entre eux améliorèrent leur situation.  La vénération du Saint augmenta avec le temps.

Read Full Post »

nsdelujan1

Aujourd’hui, 8 mai, l’Argentine célèbre la fête de la Vierge de Luján, patronne du pays.

Faisons un peu d’histoire.

L’image de la Vierge de Luján arriva en Argentine en mai 1630.
Antonio Farías Sáa, propriétaire foncier habitant Sumampa (Santiago del Estero) voulait faire construire dans son domaine une chapelle consacrée à la Vierge Marie. Il demanda à un ami qui vivait au Brésil de lui en envoyer une image. Celui-ci lui en envoya deux, une de l’Immaculée Conception et une autre de la Vierge avec l’Enfant Jésus.  Quand elles arrivèrent à Buenos Aires elles furent mises dans une charrette pour faire le trajet à Sumampa.

La caravane s’arrêta sur les rives du fleuve Luján à 67 kilomètres de Buenos Aires pour passer la nuit dans une propriété connue sous le nom de “Estancia don Rosendo”.  Le lendemain au moment de continuer le voyage, les charretiers constatèrent que la charrette contenant les images ne bougeait plus. Ils épuisèrent tous les recours disponibles, mais tout fut inutile.  Ils descendirent l’une des images et la charrette ne bougea pas, ils l’y replacèrent et descendirent l’autre image et la charrette roula normalement. Ils pensèrent qu’il s’agissait d’un évenement miraculeux. Considérant que la Vierge ne voulait pas repartir ils retournèrent à la “Estancia don Rosendo”. La famille fut émue des circonstances et plaça l’image dans sa maison. La nouvelle parcourut toute la région et arriva à Buenos Aires. Les gens commencèrent à aller en pèlerinage à Luján et don Rosendo fit construire une chapelle où l’image demeura jusqu’en 1674.

La dévotion à la Vierge de Luján augmenta avec le temps ainsi que les miracles.

En 1889 commencèrent les travaux de construction de la Basilique Nationale qui fut terminée en 1922.    Le 3 décembre 1871 eut lieu le premier pèlerinage au Sanctuaire de Luján et dès lors, des milliers de personnes y vont chaque année. C’est l’un des centres de pèlerinage des plus importants de l’Amérique Latine.

Read Full Post »