Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Théâtre Colón’

Le directeur argentin-israelien Daniel Barenboim retourne cette semaine à Buenos Aires pour offrir une série de concerts dans le Théâtre Colón, une fin émotive pour une tournée dans plusieurs pays latino-américains avec son orchestre juvénile West- Eastern Divan et qui coïncide avec l’anniversaire de ses débuts comme pianiste il y a 60 ans, le 19 août 1950.

Entre le 18  et le 31 août, Barenboim interprétera dans le Théâtre Colón avec  la West-Eastern Divan plusieurs oeuvres de musique de chambre dont les Symphonies de Beethoven, le Quintette de Robert Schumann, le « Dérive 2 » pour onze instruments de Pierre Boulez et les Cinq pièces pour orchestre d’Arnold Schnberg, que le musicien interprétera  avec sa femme, la pianiste Elena Bashkirova.

Pendant son séjour à Buenos Aires, il dirigera aussi les deux compositions centrales de Giuseppe Verdi : la « Messe de Requiem » et l’opéra « Aída »,  interprétées par l’orchestre et le choeur de la Scala de Milan.

La présentation de Barenboim dans le récemment reinauguré Théâtre Colón se produit avec plus de deux années de retard. À l’origine, “el maestro “ avait prévu de diriger l’orchestre de l’Opéra de Berlin le 25 mai 2008, en hommage aux cent ans et à ce qui allait être la réouverture du plus grand théâtre lyrique du pays et un des plus importants du monde. Mais à ce moment-là les retards dans les oeuvres de restauration l’ont obligé à effectuer le concert d’honneur dans le “Luna Park”, scène de récitals de musique populaire et événements sportifs.

Read Full Post »

Hier soir a eu lieu la cérémonie de réouverture du Teatro Colón fermé pendant trois années pour travaux  de restauration.

La célébration a commencé à 19.30 hs. avec la projection en 3D (système mapping) sur la façade postérieure du théâtre – sur la rue Cerrito- d’un documentaire historique-musical, qui a parcouru les moments les plus importants de l’histoire du théâtre avec des images d’archive et des entrevues à des personnalités de la culture mondiale. La projection a été accompagnée par le travail de cent artistes sur une scène installée devant cette façade postérieure du théâtre.

Dans l’intérieur du Théâtre plus de 2000 personnalités argentines et internationales, invités privilégiés pour cette occasion,  ont assisté à une représentation de l’acte III du Lac des Cygnes de Tchaikovsky sous la direction du chef Javier Logioia Orbe avec une chorégraphie dirigée par Lidia Segni suivie de  la représentation de l’acte II de l’opéra La Bohème de Puccini sous la direction de Stefano Ranzani et avec l’interprétation de la soprano Virginia Tola.

La fête continuera  aujourd’hui avec des activités et des récitals dans les différentes scènes installées sur l’Avenida 9 de Julio.

Read Full Post »

Hier soir et dix-sept jours avant la reouverture au public du Teatro Colón,  son Orchestre et sa Chorale ont donné un concert pour tous ceux qui depuis novembre 2006 ont participé à sa rénovation.

La Neuvième Symphonie de Beethoven a été choisie pour ce public tellement spécial, intégré par des orfèvres, restaurateurs, maçons, techniciens, architectes et ingénieurs, tous ceux qui ont mis leur savoir dans le théâtre pendant ces années.

C’était une représentation à porte fermée, seulement pour ceux qui ont restitué la beauté au théâtre mais il y a eu un peu de la nervosité d’une première d’autant plus qu’elle a servi pour prendre des mesures d’acoustique, pour la première fois avec le public dans la salle.

Hormis  les tapis de l’entrée couverts par des plastiques et quelques matériaux  dissimulés aux flancs du foyer, tout brillait  dans le Colón. Un parfum étrange se respirait dans les couloirs qui conduisent aux loges, un parfum mélange de peinture et de nouveau.

Bien qu’au début il y a eu une certaine pudeur  dans la manifestation des émotions,  les formalités habituelles d’un concert symphonique choral de ces caractéristiques n’ont pas été respectées et  une  bonne partie du public ne s’est pas privée  d’applaudir entre un mouvement et le suivant.

Tout  rayonnait  dans le théâtre et la salle semble avoir conservé l’acoustique exquise qui l’a rendue célèbre dans le monde entier.

Read Full Post »