Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Ushuaia’

La Península Mitre est la pointe extrême sud-est de l’Île de la Terre de Feu qui termine par le Cap San Diego. La partie sud repose sur le Canal Beagle et celle du nord sur l’Océan Atlantique.  C’est un vrai trésor naturel déclaré “Zone de circulation restreinte” pour sensibiliser à l’importance de sa préservation.

C’est l’un des endroits des plus vierges de la Terre de Feu et visité par très peu d’aventuriers avec le désir de découvrir les mythes et légendes de ce bout d’Amérique… la “Fin du Monde”…

Région fascinante, aux couleurs et à l’atmosphère indescriptibles, tout y semble loin, énigmatique et irréel à la fois.

Toute cette zone est en réalité une immense tourbière, dangereuse et traître. Il faut traverser plusieurs rivières profondes en profitant de la marée basse. Cette dernière ouvre momentanément d’immenses plages plus faciles à pratiquer qu’en haut de certaines falaises “mangées” par la tourbe.

La mer descend très loin du fait de la faible pente de sable volcanique, elle rejette parfois des témoins du temps passé: canons de galions espagnols du XVIIe, rames, figures de proue et d’autres objets qui terminent au musée d’Ushuaia.

La faune est très présente également: guanacos, loups de mer, manchots de Magellan, cormorans, renards de Terre de Feu, condor et outardes ne manquent pas à l’appel.

Anciennement la région a été habitée par des aborigènes : les Haush et les Onas ou Shelknam, véritables propriétaires de ces territoires désolés et hostiles..

De nombreux gisements archéologiques continuent d’être étudiés par des scientifiques de tout le monde (biologistes, archéologues, anthropologues, géologues et historiens).

Pour arriver à la Péninsule Mitre la meilleure option est à cheval, mais le trajet peut se faire à pied si votre état physique le vous permet. En tous les cas il est conseillé d’engager les services d’un guide et de porter des provisions.

La meilleure époque de l’année pour visiter la Péninsule Mitre est de novembre à mars.

Photo: Javier Ortiz Aramburu <ortizfotos@live.com>

Read Full Post »

trenLe chemin de fer austral (Ferrocarril Austral Fueguino FCAF) arrive à la Station du Bout du Monde (Estación del Fin del Mundo). Elle est située à 8 km à l’ouest de la ville d’Ushuaia, établie dans une vallée entre le Mont Susana et la chaîne Le Martial, sur la rive du Fleuve Pipo.

Le  » Train du Bout du Monde  » attire pour son élégance, style et contexte historique. Il était utilisé par les prisonniers d’Ushuaia transportés jusqu’aux champs de travaux forcés. Cet établissement pénitencier est étroitement lié à la construction du chemin de fer. Le train est propulsé par une locomotive à vapeur sur des rails étroits et possède des wagons décorés de manière élégante.

La visite du  » Train du Bout du Monde  » vous fera découvrir une partie de l’histoire de la Terre de Feu, Ushuaia et de sa prison.

Ce voyage unique vous conduira à travers des paysages impressionnants formés par les glaciers, fleuves, lacs, cascades et forêts vierges de la Cordillère des Andes. Le trajet dure un peu plus de 2 heures.

Vous partez de la Station Centrale, où vous observerez une réplique du  » petit train des prisonniers « . Vous parcourrez les sentiers utilisés, il y des décennies de cela, par les prisonniers pour transporter le bois à la communauté. Vous traverserez des bois centenaires, fleuves et vallées de grande beauté. Vous pourrez descendre à la cascade de La Macarena et vous diriger vers un campement indigène (campement typique d’une des 4 communautés aborigènes ayant habité autrefois la Terre de Feu) ou monter jusqu’à l’origine de la cascade dans la chaîne de montagne Le Martial.

En longeant le fleuve serpenté Río Pipo, le train traverse des secteurs révélant des traces laissées par les prisonniers dans leur routine quotidienne. Ils coupaient des arbres pendant presque un demi-siècle de travail continu.

http://www.enjoy-patagonia.org

Read Full Post »

festival_ushuaia1

A Ushuaia,  tout est de la “fin du monde” . Ainsi, la prison, ou plus précisement le musée, est celui de la fin du monde. Le petit train qui parcourt des paysages incroyables est aussi celui de la fin du monde. Et cela va de même avec le phare, les îles, le journal, les musées et, bien sûr, la ville la plus méridionale de la planète.  Et de la fin du monde sont aussi le Vème Festival de Musique de Ushuaia et la Biénale Internationale d’Art Contemporain qui ont lieu en ce moment dans cette ville lointaine.

Le Festival est un évenement collectif et communautaire se différenciant des autres évenements de tourisme culturel. A Ushuaia il y a des concerts populaires, “master classe”, des conférences éducatives, des galas bénéfiques et un mouvement collectif très présent.

Le siège du Festival est le grand salon de l’hôtel Las Hayas dont les énormes fenêtres permettent de jouir de la musique et apprécier la forêt de “lengas” qui entoure le lieu.

Dans le programme des concerts :  des musiciens de Salzbourg, Vienne et Graz, l’Orchestre Symphonique de Moscu  et l’Orchestre Filarmonique de Salta, l’une des plus importantes d’Amérique. Les violonistes Wolfgang Brand  (Vienne) et Christine Maria Holler (Salzbourg),  la soprano  Jutta Unkart-Sifert (Vienne),  la violoncelliste Teodora Miteva (Bulgarie),  les pianistes Luca Monti (Italie) et Luis Lugo (Cuba) et beaucoup d’autres.

http://www.festivaldeushuaia.com

Read Full Post »